Les Rolleinars, guide et mode d’emploi

9 février 2017
Set complet de Rolleinars RIII pour Rolleiflex 2.8

Tous les accessoires ne se valent pas. Certains sont plus utiles, plus précieux que d’autres. les rolleinars, des lentilles de close up qui se montent sur certains TLR comme les Rolleiflex et les Yashica, sont de ceux-là. Mais que sont les rolleinars au juste ? En lisant les lignes qui suivent vous saurez à quoi ils servent, comment ils fonctionnent et quel type d’images ils permettent de faire.

A quoi servent les rolleinars ?

Sur les appareils moyens format 6×6 bi-objectifs, type Rolleiflex, Rolleicord, Yashica Mat, etc, la distance minimale de mise au point est de 0,90 cm par défaut, ce qui a une conséquence simple : vous ne pouvez pas faire de macro, ni de de plan rapproché. Vous ne pourrez pas faire un cadrage serré sur un visage par exemple, mais devrez inclure le buste entier de la personne. Si vous ne respectez pas cette distance minimale de 90 cm, vous ne parviendrez tout simplement pas à faire la mise au point sur votre sujet et n’obtiendrez qu’une photo floue.

Les rolleinars sont des compléments optiques qui permettent de réduire cette distance minimale de mise au point sur ces appareils, précisément.

Comment identifier et différencier les rolleinars entre eux ?

Attention, suivez bien, c’est ici que ça se complique.

Il y en a en tout trois rolleinars : Rolleinar 1, Rolleinar 2, Rolleinar 3 (souvent abrégés R1, R2, R3) qui correspondent chacun à des plages de netteté différentes.

  • Rolleinar 1 : permettent de faire la netteté sur une distance comprise entre 45 cm et 1 m
  • Rolleinar 2 : permettent de faire la netteté sur une distance comprise entre 30 cm et 50 cm
  • Rolleinar 3 : permettent de faire la netteté sur une distance comprise entre 24 cm et 32 cm

Il sont par ailleurs déclinés en trois tailles différentes (selon le diamètre des objectifs de votre appareil). La taille correspond à la valeur indiquée en chiffres romaines sur les rolleinars : RI, RII, RIII. On parle de baïonnette I (Rolleiflex T, Rolleicord, Yashicas), baïonnette II (Rolleiflex 3,5F par exemple), baionnette III (Rolleiflex 2,8C par exemple). Ce qui est parfois abrégé en Bay I, Bay II, Bay, III… ou BI, BII, BIII.

La désignation Rolleinar 2 R3 dans une petite annonce sur ebay indique donc que l’on a affaire à un Rolleinar 2, permettant une mise au point sur un sujet situé à une distance allant de 30 à 50 cm, et destiné à un appareil de type Rolleiflex 2,8F.
Là où ça se complique c’est que le même rolleinar, d’une annonce à l’autre, pourra être désigné sous différentes formes : « R2 B3 », « R2 Bay 3 », voire même « RII BIII »…

Apprenez à identifier les mentions inscrites sur les rolleinars. Ici par exemple, Un rolleinar 1 en baïonnette III. Un rolleinar qui permet de faire une mise au point dans une fourchette de 50 cm à 1 m avec un Rolleiflex de type 2.8.

Apprenez à identifier les mentions inscrites sur les rolleinars. Ici par exemple, un rolleinar 1 en baïonnette III. Un rolleinar qui permet de faire une mise au point dans une fourchette de 45 cm à 1 m avec un Rolleiflex de type 2.8.

Rolleinars : comment se montent-ils sur l’appareil ?

Les rolleinars se composent de deux, ou parfois trois éléments selon leur ancienneté.

  • 2 éléments : le petit module se positionne sur l’objectif du bas, le module plus épais sur celui du haut, en faisant bien attention à ce que le point rouge soit orienté vers le haut, sinon ce que vous voyez ne matchera pas avec ce que vous prenez en photo.
  • 3 éléments : idem mais les deux petits modules vont chacun sur un des objectifs, et le gros module se greffe par dessus le petit, sur l’objectif de visée (celui du haut).

Ils sont relativement rapides à monter une fois que vous avez pigé le truc mais exigent une mise au point particulièrement soignée. Celle-ci sera millimétrée, avec un flou quasi-immédiat avant/après le point de netteté, particulièrement sur les rolleinars 2 et 3. Pour cette raison, oubliez toute spontanéité avec ces accessoires, définitivement pas adéquats pour de la photo sur le vif.

Le plus gros module se visse sur l'objectif du haut. Faites bien attention à ce que le point rouge soit orienté vers le haut, donc tourné vers vous quand vous tenez l'appareil en mains.

Le plus gros module se visse sur l’objectif du haut. Faites bien attention à ce que le point rouge soit orienté vers le haut, donc tourné vers vous quand vous tenez l’appareil en mains.

Recommandations sur l’utilisation des rolleinars

Voici quelques trucs importants à avoir en tête lorsque vous utilisez un rolleinar.

Acheter un rolleinar

Gare, quand vous en achetez un sur le net, à ce que les différents éléments correspondent bien au même rolleinar. Je me suis fait avoir en achetant sur ebay un rolleinar composé de deux éléments correspondant bien à la même bayonnette (BI), mais l’élément haut était un rolleinar 1 (RI) quand celui du bas était un rolleinar 2 (RII). Dans ce cas, aucune utilité : ce que vous verrez à travers le viseur ne correspondra pas à ce que vous prendrez en photo. Si les photos ne montrent pas clairement la correspondance des éléments, demandez au vendeur de vous le confirmer.

Au moment de la prise de vue

Il faut veiller à tenir l’appareil bien droit vis à vis du sol, si vous le penchez trop (imaginons que vous soyez courbés à prendre une feuille morte posée par terre), et que les objectifs de visée et de prise de vue ne sont pas sur le même axe perpendiculaire vis à vis du sol, il y aura un décalage entre ce que vous voyez et le photo prise. Car comme dit plus haut la mise au point est au millimètre et si les deux objectifs ne sont pas à la même distance du sujet, vous aurez un souci de netteté.

Correction de la parallaxe

Les rolleinars tiennent théoriquement compte de l’effet de parallaxe, mais selon moi il peut y avoir une petite différence entre ce que vous voyez et ce que l’appareil prend en photo : cela tient au fait que l’objectif de prise de vue se situe en dessous de celui de visée. Les photos seront donc en légère contre plongée, ou prise selon un angle plus bas que ce à quoi vous pouvez vous attendre.

Ce désagrément se vérifie surtout avec les Rolleinar qui permettent la prise de vue la plus rapprochée, les rolleinars 2 et 3.

Choisir le Rolleinar le plus adapté

Les rolleinars se prêtent chacun à des situations ou types de sujets différents :

  • Rolleinar 1 : portrait rapproché, cadrage du modèle serré
  • Rolleinar 2 : portrait très serré, mais qui suppose que le modèle prenne une pose figée. Attention, sur la zone de netteté le rendu peut être incroyablement précis et accentué. Rides et autres pattes d’oies seront saillantes.
  • Le rolleinar 2, ici monté sur un Yashica Mat 124 G, permet d'obtenir un portrait serré, chose impossible par défaut avec la distance minimale de mise au point de 90 cm.

    Le rolleinar 2, ici monté sur un Yashica Mat 124 G, permet d’obtenir un portrait serré, chose impossible par défaut avec la distance minimale de mise au point de 90 cm.

  • Rolleinar 3 : Nature morte, détails. Objets de petites et moyennes tailles. Ne vous attendez pas à pouvoir faire de la vraie macrophotographie. Vous pourrez mettre en boîte des images d’éléments végétaux (feuilles, grandes fleurs) mais aurez plus de mal à photographier des insectes par exemple. Parce qu’ils sont trop petits d’une part, bougent trop d’autre part, et que le combo 6×6 + rolleinar laisse peu de place à la spontanéité.
  • Voici une photo qui vous donne une idée de la profondeur de champ à laquelle vous attendre avec un Rolleinar 3. Photo prise avec un Rolleiflex T et du film Portra 160.

    Voici une photo qui vous donne une idée de la profondeur de champ à laquelle vous attendre avec un Rolleinar 3. Photo prise avec un Rolleiflex T et du film Portra 160.

Verdict

Les essayer, c’est les adopter. Collecter les trois rolleinars peut s’avérer coûteux mais leur apport, leur valeur ajoutée est telle que vous ne regretterez pas votre investissement. En vous affranchissant de la distance minimale de mise au point, vous pourrez réaliser de magnifiques images.

A découvrir aussi

Appareil photo argentique moyen format 6x6 Yashica Mat 124

Test du Yashica Mat 124

Le Yashica Mat 124 est un des modèles les plus aboutis d’une longue série d’appareils TLR (Twin Lens Reflex) fabriqués par Yashica entre la fin des années 1950 et le milieu des années 1980. Ces appareils, qui cherchaient à concurrencer les Rolleiflex, véritables Rolls du moyen format 6×6, avaient de beaux arguments à faire valoir, […]

Lire
Appareil 6x6 moyen format Rolleiflex T

Test du Rolleiflex T (Rollei)

Lancé à la fin des années 1950 et évoluant à travers plusieurs séries successives jusqu’au milieu des années 1970, le Rolleiflex T a initialement été conçu comme un Rolleiflex à prix modeste, plus abordable que les luxueux modèles de la série F. Il se rapprochait donc du Rolleicord, modèle adressé au grand public. Design Le […]

Lire
Appareil photo moyen format TLR 6x6 Rolleiflex

Test du Rolleiflex 2.8D (Rollei)

Rollei, fabricant allemand prestigieux, est à l’origine d’une légendaire série d’appareils photo moyen format bi-objectifs, les Rolleiflex. Leur production a débuté dès la fin des années 1920 et se poursuit encore de nos jours. C’est dire s’ils ont laissé leur empreinte dans l’histoire de la photographie. Intéressons-nous à un modèle ouvrant à f/2.8, le Rolleiflex […]

Lire
Appareil photo argentique moyen format 6x6 Rolleicord

Test du Rolleicord Vb (Rollei)

Les Rolleicords constituent une série parallèle aux fameux Rolleiflex de Rollei. Le premier Rolleicord a fait son apparition dans les années 1930, et le modèle final de la gamme a vu le jour à la fin des années 1970. Alors que les Rolleiflex se destinaient essentiellement au marché professionnel, les Rolleicords, eux, s’adressaient au grand […]

Lire

10 commentaires

  1. Bonjour pas mal du tout votre site moi qui cherchais des infos sur les rolleinars.
    MERCI BEAUCOUP

  2. Merci pour cet article sur les Rolleinar!
    Je me rends compte que je me suis fait avoir, par un pro : j’ai une Rolleinar 1 et une deux. Question : dans la mesure où je compte m’en servir appareil sur pied, est ce qu’en faisant d’abord la mise au point avec la bague de prise de vue sur l’objectif de visée puis, ensuite, en la remontant sur l’objectif de prise vue, ça merche? Merci d’avance

    1. Bonsoir Xavier et désolé pour mon temps de réponse plutôt long en ce mois d’août, du fait des vacances.
      D’après ce que vous me dites là je pense que vous avez un Rolleinar composé de deux modules, un grand et un petit, et les deux ne correspondant pas l’un à l’autre. Je ne suis pas sûr qu’effectuer la mise au point avec le grand module, avant de le retirer pour le visser sur l’objectif du bas, fonctionne et permette d’obtenir une image nette. J’aurais plutôt tendance à penser que non. Mais il va probablement vous falloir vérifier par vous même et faire l’essai sur une vue…
      Romain

  3. Bonjour et merci pour votre site ! J’ai Rolleinar 2 Bay 1 depuis peu et, malheureusement, j’ai perdu un des trois parties, un des deux petites pour être précis.
    Ma question : les deux petites parties sont-elles identiques ? Si non, comment savoir celle que je dois racheter svp ?
    Merci !!!

    1. Bonjour,
      Je vous confirme que sur les Rolleinars en trois éléments, les deux éléments les plus fins sont identiques et donc interchangeables… mais toujours pour un Rolleinar donné (Rolleinar 2 Bay 1 dans votre cas).
      Il vous faudra peut-être un peu de patience pour trouver quelqu’un qui propose de vendre un de ces éléments seuls.
      Bon courage.
      Romain

  4. Bonjour,
    Je vous remercie beaucoup pour votre article si détaillé.
    De mon côté il reste encore une zone d’ombre, j’ai mon Rolleiflex K4 640 avec lequel je travaille depuis bientôt 1 an, bien sur la mise au point a 0.9 cm m’a toujours gêné et je n’ai pas réussi à savoir quel type d’objectif Rolleinar correspond à mon appareil présentement.
    Si vous pouviez m’éclaire sur ce problème je vous en remercierai profondément.

    Bien à vous

    1. Bonsoir Reza,

      Je suis quasiment certain que les Rolleinar de type I sont adaptés pour ce type de Rolleiflex.
      Mais si vous pouvez recouper l’info avec une autre source, c’est probablement mieux…

      Bonnes photos !
      Romain

  5. Bravo et merci pour cet article sur les Rolleinar ! super clair et très utile;

  6. Bonjour,
    Article très clair et agréable à la lecture, merci.
    Une petite question: Quid des Rolleiparkeil?
    J’en possède un jeu dont je me sers sur mon Yashica Mat 124G. Il est composé de 3 parties. Comme dit plus haut, les 2 parties les plus minces s’adaptent respectivement sur l’objectif de prise de vue et sur celui de visée. La 3ème partie qui est la plus épaisse complète celle de l’objectif de visée point rouge sur le dessus. tout ça permet une MAP à 50cm environ.
    Par curiosité j’ai enlevé la partie la plus épaisse de l’objectif de visée et je ne vois aucune différence. A quoi sert-elle? à corriger la parallaxe?
    Bien cordialement
    Pascal

    1. Bonjour Pascal,

      Et merci pour votre commentaire.
      Il me semble en effet que la plus épaisse corrige la parallaxe, car les deux autres parties sont interchangeables, il n’y en a pas une qui vas spécifiquement sur l’objectif du haut ou du bas.

      Bonne soirée.
      Romain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Restez à jour
Passionné de photo argentique ? Recevez les nouveautés du blog avant tout le monde !
En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir des e-mails de notre part.