Test du Minolta Hi-Matic F

28 janvier 2020
Appareil photo télémétrique Hi-Matic F

Le Hi-Matic F appartient à une grande famille d’appareils photo télémétriques produits par le constructeur japonais Minolta au fil des années 1960. Sa particularité est d’être un modèle qui propose une exposition entièrement automatique.

Le positionnement du Hi-Matic F, un modèle de la grande famille d’appareils photo télémétriques conçus par Minolta au cours des années 1960, était particulier dans la mesure ou il s’adressait à un large public, peu soucieux de s’encombrer de considérations techniques dans leur pratique photo. L’appareil reposait sur beaucoup d’automatismes pour la prise de vue. Aujourd’hui, il n’en reste pas moins intéressant pour qui cherche un compagnon discret et sans prise de tête.

Design

Le Minolta Hi-Matif F est avant tout un très joli petit appareil, un bijou de design issu du passé.

Face avant, l’appareil arbore fièrement sa référence modèle, dans l’angle supérieur gauche : “Minolta Hi Matic F”. De l’autre côté se trouve le viseur, bien entendu.

Vu du dessus, l’appareil présente une disposition très classique de ses éléments : levier d’armement sur la droite, déclencheur circulaire (sur lequel peut être vissé un déclencheur souple), griffe porte flash, et manivelle de rembobinage, qui sert aussi de levier pour ouvrir le dos, placée tout à gauche.

Rien qui puisse surprendre une personne familière des appareils de ce type, en dehors d’un petit carré rouge qui sert simplement à vérifier que les batteries sont opérationnelles. Il est censé s’allumer lorsque vous pressez un petit bouton rouge, situé au dos et encastré dans un espace carré noir, qui permet justement de tester l’état des batteries. Au dos également, le viseur se trouve tout à gauche.

Sous l’appareil, une trappe noire assez longue donne accès au logement pour les piles. Elle jouxte l’indispensable pas de vis qui vous permet de fixer l’appareil sur trépied.

L’appareil était essentiellement disponible dans une version présentant un corps gris argenté. Il existe une variante, entièrement noire, nettement plus rare et appelée Hi-Matic FP.

Gris ou noir, il faut reconnaître qu’il a de la gueule, ce petit appareil. Fort joli, il séduit aussi par son petit gabarit.

Le Minolta Hi-Matic F est doté d’une optique de 38mm ouvrant à f/2,7. Avec des dimensions de 113 x 73 x 54 mm, un poids plume de 350g, il est peu encombrant et fait partie de ces rares appareils qu’il est possible de glisser dans une poche. Un modèle que l’on est tenté de qualifier de mignon, et surtout facilement transportable.

Fonctionnement

Un pré-requis : les piles

La première chose à savoir concernant ce modèle, c’est que vous aurez impérativement besoin de l’alimenter avec des piles pour qu’il fonctionne correctement. Sans pile, l’obturateur ne s’ouvre tout simplement pas et le boitier est inutilisable.

Les piles PX640 requises initialement par l’appareil n’existent plus aujourd’hui. Pas de panique : il existe une alternative pour continuer à utiliser un Minolta Hi Matic F.
Des piles PX625, faciles à trouver et qui servent notamment à alimenter les appareils auditifs, peuvent se substituer aux piles PX640. Elles ont le même diamètre, mais sont moins épaisses en revanche, si bien qu’il faut combler l’espace vide. Avec des pièces de 1 centime ou même de l’aluminium, par exemple. Vous devrez quoi qu’il en soit utiliser 4 de ces piles PX625 pour alimenter le Minolta Hi Matic F, ce qui en fait un appareil bien plus gourmand que certains autres modèles capables de fonctionner avec une seule pile PX625. C’est indéniablement un point que l’on peut regretter sur ce modèle.
Le testeur de batterie doit vous donner confirmation que tout est en ordre de marche.

Réglage de la sensibilité

Réglez la sensibilité du film en faisant tourner le disque visible sur la façade, autour de l’objectif. les valeurs défilent, visibles dans le bas par une petite fenêtre. Elles s’échelonnent de 100 à 500 iso.

La mise au point

Petit appareil télémétrique, le Minolta Hi-Matic F vous laisse la main sur la mise au point. Le sujet, en traversant le losange placé au centre du viseur, se dédouble. Tournez la bague de mise au point pour aligner les contours des images superposées et éliminer le doublon “fantôme” du sujet. Vous pouvez aussi régler directement la distance appropriée sur la bague, si vous êtes confiant dans votre capacité à estimer les distances.

Si jamais votre sujet se trouve à moins d’1,20 mètre, il vous faut tenir compte de l’effet de parallaxe. Dans ce cas, basez vous sur le repère arrondi, situé à l’intérieur du rectangle principal et visible dans l’angle supérieur gauche, pour effectuer votre cadrage.

Faites la mise au point, l’appareil s’occupe du reste, et essentiellement de l’exposition. Il choisit seul le temps de pose et l’ouverture du diaphragme. Vous n’avez pas la main sur ces paramètres.

Le viseur est clair et spacieux, ne comporte aucune jauge, aucune info sur l’exposition. Simplement, un disque rouge s’allume si l’appareil sélectionne une vitesse de 1/30s ou inférieure, pour vous signaler les conditions délicates de lumière. Dans ce cas, mieux vaut stabiliser l’appareil sur trépied, si vous en avez la possibilité.

Rembobiner

Une fois votre pellicule arrivée à son terme, pressez le petit bouton situé sous l’appareil pour la libérer. Vous la rembobinez ensuite à l’aide de la molette, que vous redressez et tournez soigneusement en suivant le sens indiqué par la flèche. Après un temps vous devez sentir un changement (le film est rentré tout à fait dans sa canette), puis la molette tourne plus librement, à vide.
Ouvrez le dos pour récupérer votre film.

Verdict

Le Minolta Hi-Matic F fait figure de poids plume, à côté de ses grands frères, les Hi-Matic 9 ou 7s.

Le Minolta Hi-Matic F fait figure de poids plume, à côté de ses grands frères, les Hi-Matic 9 ou 7s.

Sur le plan fonctionnel, le Minolta Hi-Matic F n’est sans doute pas le modèle le plus attrayant de la populaire série de télémétriques créée par Minolta.
Beaucoup considèreront que ses automatismes lui enlèvent une bonne partie de son intérêt. On pourra lui préférer les Minolta Hi-Matic 7s, ou Hi-Matic 9 par exemple. Ces modèles plus complets, plus manuels (mais aussi plus gros), offriront davantage de contrôle aux amateurs éclairés.
Il n’en reste pas moins un appareil charmant, doté d’une optique honorable et de dimensions modestes, que l’on peut emmener avec soi pour faire des images argentiques et s’initier aux joies du télémétrique.

Avantages et inconvénients du Minolta Hi-Matic F

On aime

  • Petit et compact
  • Objectivement beau !

On aime moins

  • Requiert 4 piles pour fonctionner
  • ça reste du tout automatique…
  • Pas de retardateur

A découvrir aussi

Appareil photo télémétrique Ricoh 500G

Test du Ricoh 500G (Ricoh)

Encore un télémétrique datant de la période sixties/seventies ! Certes, mais le Ricoh 500G possède pourtant des caractéristiques qui font de lui un appareil photo très attrayant. Faisons ensemble le tour de ce modèle vintage. Le Ricoh 500G a été commercialisé au début des années 1970. Il est assez représentatif de son époque et propose […]

Lire
Appareil photo télémétrique Minolta Hi-Matic 7S

Test du Minolta Hi-Matic 7S

Le Minolta Hi-Matic 7S est un télémétrique des années 1960 qui bénéficie d’une bonne optique et d’une excellente qualité de fabrication. Découvrez-le.

Lire
Appareil photo télémétrique Revue 400 SE

Test du Revue 400 SE

Le Revue 400 SE appartient à une génération d’appareils télémétriques qui a fait les beaux jours des années 1960 et 1970. Voici une présentation de ce modèle particulièrement compact, à priorité vitesse. Sommaire DesignFonctionnementVerdict Design Le Revue 400 SE est particulièrement compact : 114 x 74 x 60 mm. Son poids plutôt modeste (465 g) […]

Lire
Appareil photo argentique télémétrique Canonet QL 19

Test du Canonet QL 19 (Canon)

Canon a mis sur le marché une série d’appareils photo télémétriques entre la fin des années 1960 et le début des années 1980. Le Canonet QL 19 appartient à cette série de modèles réputés pour leur qualité de fabrication et leur optique. C’est un boitier argentique qui constitue un excellent choix pour les personnes à […]

Lire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Restez à jour
Passionné de photo argentique ? Recevez les nouveautés du blog avant tout le monde !
En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir des e-mails de notre part.