Test du Konica Pop

29 mars 2019
Appareil photo argentique Konica Pop

Le Konica Pop est un appareil conçu dans les années 1980 et destiné à séduire le grand public avec un fonctionnement simplifié à l’extrême, dans le plus pur style point & shoot. Ce modèle connaît depuis peu un certaine regain de popularité en raison de la qualité de son objectif.

Design

L’ergonomie des commandes est classique et sans surprise.
Le levier d’armement se situe sur le dessus de l’appareil. Il jouxte une petite bulle, le compte-vues, qui vous permet bien sûr de savoir où vous en êtes dans l’avancement de votre pellicule. Il est également placé près du déclencheur, noir et circulaire, qui tombe évidemment sous l’index droit.

Un bouton, situé en façade et à proximité de l’objectif, permet de faire sortir le flash pour activer celui-ci et forcer son déclenchement.

Ce qui frappe le plus avec ce modèle, c’est sa couleur. Le Konica Pop était disponible dans plusieurs coloris assez pétants : vert pomme, rose, jaune, rouge.. Bon, l’exemplaire sur lequel j’ai mis la main est toutefois d’un noir ultra classique. Et l’appareil était également disponible en gris. Donc chacun pouvait y trouver son compte et toutes les versions n’étaient pas aussi tape à l’œil.

Fonctionnement

Le modèle fonctionne avec deux piles AA d’1,5V qui alimentent la cellule et le flash intégré à l’appareil. Elles se placent dans un compartiment accessible à l’aide d’une trappe placée au dos du boîtier. Elles sont nécessaires au bon fonctionnement de l’appareil.

Le flash du Konica Pop peut vous apporter un petit surplus de lumière appréciable, dans certains cas.

Le flash du Konica Pop peut vous apporter un petit surplus de lumière appréciable, dans certains cas.

La bobine de film 135 se charge en déverrouillant le dos, comme toujours. Vous la placez tête en bas et tirez l’amorce du film pour la passer dans une des fentes de la bobine réceptrice. Armez le levier et déclenchez, répétez une ou deux fois l’opération pour vérifier que le film est bien entraîné et avance correctement.
Une fois le chargement effectué, pensez à régler la sensibilité correspondante sur le disque greffé sur la face de l’objectif. En le faisant tourner, vous pouvez choisir une valeur parmi les trois disponibles : 100, 200, ou 400 iso.

La prise de vue est on ne peut plus simple. Composez votre image dans le viseur… et déclenchez.
Le flash ne se déploie pas automatiquement. En situation de sous exposition, un voyant rouge apparaît dans le viseur et vous invite à faire usage du flash. Pour le sortir, vous devez faire coulisser sur le côté le bouton situé en façade. Il s’activera automatiquement au prochain déclenchement. Un temps de recharge est nécessaire entre deux éclairs.

En dehors de cela, eh bien… c’est à peu près tout. Vous n’avez pas à vous soucier d’une quelconque mise au point. Le manuel indique que l’objectif est calibré pour une netteté optimale à 2,8 m. Il est possible de prendre des photos jusqu’à une distance minimale de 1,5 mètres du sujet.
Vous n’aurez pas non plus de contrôle sur les paramètres d’exposition. La cellule détermine pour vous l’ouverture de diaphragme appropriée, et le déclenchement se fait systématiquement à 1/125s.

L’appareil ciblait le grand public, peu porté sur la technique et cherchant juste à faire de belles images. À ce titre, l’objectif du Konica Pop, un Hexanon de 36 mm ouvrant à f/4, est d’assez bonne facture et s’avère tout à fait capable de produire des photos très honorables.

Le Konica Pop est capable de bien faire, dans de bonnes conditions de lumière. Ici, utilisé avec du film Superia Xtra 400.

Le Konica Pop est capable de bien faire, dans de bonnes conditions de lumière. Ici, utilisé avec du film Superia Xtra 400.

Une fois votre film terminé, commencez par presser un tout petit bouton noir sous le dessous de l’appareil pour déverrouiller la pellicule. Utilisez ensuite la petite manivelle placée elle aussi sous l’appareil pour rembobiner votre film, avant de l’extraire du boîtier.

Verdict

Son fonctionnement simplifié à l’extrême, et sa couleur pop (si on sort du coloris noir, très sage, qui fait exception à la règle) en font un modèle aujourd’hui plébiscité par les photographes à la recherche d’un retour aux sources, ou séduits par les préceptes prônés par Lomography.

Le Konica Pop est un point and shoot camera sans prétention aucune, qui permet une approche décomplexée et insouciante de la photo. Chargez-le de préférence avec une pellicule Lomo ou à effets pour accentuer encore le côté aléatoire et insolite.

Le Konica Pop est un Point & Shoot camera au fonctionnement ultra simple

Le Konica Pop est un Point & Shoot camera au fonctionnement ultra simple

Avantages et inconvénients du Konica Pop

On aime

  • La simplicité d’utilisation
  • Le flash intégré
  • Des coloris qui sortent de l’ordinaire

On aime moins

  • Distance minimale de 1,5 mètres seulement
  • Pas pour tout le monde…

A découvrir aussi

Appareil photo argentique Mju-II d'Olympus

Test de l’Olympus Mju II

Le Mju II fait partie de ces appareils photos argentiques qui bénéficient d’une certaine aura. Il a atteint un statut quasi culte et son prix s’envole depuis quelques années. Voyons ce que cet appareil a de si particulier, et s’il mérite toute l’attention qu’on lui porte. Sommaire DesignFonctionnementVerdict Design Beaucoup des appareils photo argentiques de […]

Lire
Appareil photo Vitessa 500L de Zeiss Ikon Voigtlander

Test du Vitessa 500L (Zeiss Ikon – Voigtlander)

Les Vitessa 500 constituent une série d’appareils photo compacts sortis au fil des années 1960 par Zeiss Ikon Voigtlander.

Lire
Appareil photo demi format Canon Demi EE 17

Test du Canon Demi EE 17

Look unique, mode manuel, ouverture à f/1,7, le Canon Demi EE 17 est une référence dans la catégorie exotique des appareils photo demi format. Découvrez-le.

Lire
Appareil Photo Olympus Trip 35

Test de l’Olympus Trip 35

L’Olympus Trip 35 a des allures de petit télémétrique mais il s’agit d’un compact, avec une mise au point basée sur un zone system. Cet appareil est passé à la postérité pour son look, sa simplicité d’utilisation et la qualité des images qu’il est capable de délivrer. Au point que certains continuent aujourd’hui à vouer […]

Lire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Restez à jour
Passionné de photo argentique ? Recevez les nouveautés du blog avant tout le monde !
En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir des e-mails de notre part.