Appareil photo télémétrique Olympus 35 SP

Test de l’Olympus 35 SP



Mis à jour le 10 septembre 2019

L’Olympus 35 SP est le frère aîné d’une série de télémétrique fabriqués par Olympus dans les années 1960 et 1970. S’il s’agit d’un appareil très agréable à utiliser, sa caractéristique la plus marquante tient dans le fait qu’il est probablement le seul appareil de ce type et de son temps à proposer une mesure spot. Voici un aperçu de tout ce que ce bel appareil photo a à offrir.

Design

Quand on le saisit, l’Olympus 35 SP procure d’emblée une agréable impression de robustesse et laisse peu de doute sur la qualité de sa fabrication. Son poids (600g) et ses des dimensions de 129 x 76 x 61 mm assurent une bonne prise en main mais empêchent de le glisser facilement dans une poche (ou alors peut-être dans une poche de parka ,à la rigueur…). Sur ce point, le 35 SP est bien à juste titre le grand frère de la série de télémétriques Olympus, qui compte les Olympus 35 RC et 35 RD.

Son objectif lumineux (ouverture à f/1.7) ajoute encore à sa beauté, ses lentilles lancent d’agréables reflets dorés.

Comme toujours, c'est mieux si vous pouvez récupérer un exemplaire doté de son bouton d'objectif. A défaut, essayez de trouver un filtre UV pour éviter les rayures.

Comme toujours, c’est mieux si vous pouvez récupérer un exemplaire doté de son bouchon d’objectif. A défaut, essayez de trouver un filtre UV pour éviter les rayures.

Notons quelques particularités qui le distinguent des appareils du même genre.

  • Le boitier s’ouvre en tirant vers le bas un petit levier qui se situe sur le côté gauche du boitier, quand vous regardez le dos.
  • Le réglage de sensibilité du film se fait sur une molette discrètement placée sur le côté du boîtier. Les valeurs s’échelonnent de 25 à 800 iso.
  • Il arbore sur le dos une touche « Spot » sur laquelle nous allons revenir plus amplement.

En dehors de cela, son design est très classique, très représentatif de toute une génération d’appareils télémétriques sortis dans les années 1960 et 1970.

Caractéristique peu commune sur les modèles de même génération : la molette sur le côté pour choisir la sensibilité du film.

Caractéristique peu commune sur les modèles de même génération : la molette sur le côté pour choisir la sensibilité du film.

Fonctionnement

L’Olympus 35 SP est très plaisant à utiliser, dans la mesure où il propose plusieurs modes de prises de vue et intègre une fonction peu banale pour ce type d’appareil. Il peut même être utilisé sans cellule, donc sans batterie.

Mode auto

Pour basculer en mode tout auto, sélectionnez le A sur la bague de sélection des vitesses et sur celle des ouvertures de diaphragme. Les deux A doivent être alignés sur le même axe. Le mode auto fait appel à la cellule du boîtier. Celle-ci est alimentée par une batterie.

Olympus 35 SP & film Kodak Gold 200

Olympus 35 SP & film Kodak Gold 200

Mode semi auto

Si vous disposez d’une batterie vous pouvez également utiliser l’appareil en mode Priorité Vitesse. Il vous faut alors sélectionner une vitesse (typiquement à main levée vous ne souhaiterez pas descendre sous le 1/60 s) puis cadrer votre image. L’aiguille présente dans la partie haute du viseur va se positionner sur un nombre EV. Retenez celui-ci, il correspond à une série de couples diaphragmes /vitesses cohérents.

Vous devez alors prêter attention à la valeur EV apparaissant à travers une petite fenêtre sur le côté de l’objectif. Tournez la bague de sélection d’ouverture du diaphragme de façon à obtenir le même nombre que celui que vous avez obtenu dans le viseur.

Mode manuel

Si vous n’avez pas de batterie pour alimenter la cellule, l’Olympus 35 SP reste malgré tout fonctionnel. Vous devrez estimer par vous même, ou à l’aide d’une cellule à main, la luminosité ambiante. Puis choisir une vitesse et une ouverture qui vous paraissent juste. Les puristes apprécieront. Ceux qui sont à la recherche d’un appareil argentique fonctionnant sans pile aussi…

Mesure Spot

La grande originalité de l’Olympus 35 SP réside dans sa fonction de Mesure Spot. Cette fonction, que l’on ne retrouve sur aucun autre télémétrique de la même époque, fait à elle seule de l’Olympus 35 SP un modèle unique.

Cette fonction est digne d’intérêt puisqu’elle vous permet de gagner en précision dans la mesure de l’exposition. Concrètement, la fonction elle s’active en pressant le bouton rond situé au dos de l’appareil et qui est accessible sous votre pouce droit quand vous tenez l’appareil en main. Lorsque vous pressez ce bouton, la mesure de l’exposition se fait uniquement sur la petite surface centrale, le rectangle placée au milieu du viseur. L’aiguille de mesure de l’exposition bouge alors dans le viseur. Si vous souhaitez alors retenir cette valeur pour votre photo, il ne vous reste plus qu’à déclencher tout en maintenant la touche Spot enfoncée.

Pour utiliser la mesure Spot de l'Olympus 35 SP, voilà le bouton qu'il faut presser, au dos de l'appareil.

Pour utiliser la mesure Spot de l’Olympus 35 SP, voilà le bouton qu’il faut presser, au dos de l’appareil.

Parmi les cas d’utilisation les plus évidents de la fonction Spot : le portrait à contre jour. Dans ce cas de figure, avec le système par défaut, l’appareil choisira les paramètres d’exposition en se basant sur la lumière ambiante très forte, et votre sujet sera réduit à l’état de silhouette sombre se découpant sur un fond bien exposé. Faire la mesure spot sur le sujet vous permettra d’éviter de le sous exposer. Sur le terrain, la fonction s’avère drôlement pratique : on se prend à pinpointer, à prendre la mesure de la lumière un peu partout à l’aide de cette mesure spot pour se faire une idée et ajuster manuellement ses paramètres d’exposition.

La fonction Spot nécessite deux choses : une pile, et une cellule en état de marche.

Autres fonctions

L’Olympus 35 SP intègre par ailleurs d’autres fonctions très classiques sur ce type d’appareils.
Il peut être fixé sur trépied, dispose d’un retardateur (déclenchement après 9 s), d’une griffe porte-flash. Il peut accueillir un déclencheur souple.

Verdict

L’Olympus 35 SP est un appareil d’excellente facture, plein de charme et de cachet vintage. Il ne s’agit sans doute pas du télémétrique le moins encombrant de sa génération, mais la qualité de fabrication, la robustesse de ce modèle sont exemplaires.

Si vous parvenez à mettre la main sur un exemplaire doté d’une cellule fonctionnelle, vous apprécierez sa fonction Spot. Sans être absolument indispensable, elle apporte une touche d’originalité en même temps qu’une valeur ajoutée bienvenue.

Définitivement un des modèles favoris de ma collection.

L'Olympus 35 SP est un des télémétriques que je prends beaucoup de plaisir à utiliser.

L’Olympus 35 SP est un des télémétriques que je prends beaucoup de plaisir à utiliser.

Avantages et inconvénients de l’Olympus 35 SP

On aime

  • Qualité de fabrication
  • Le look vintage
  • Bonne prise en main
  • Ouverture F/1.7
  • Mesure Spot !

On aime moins

  • Pas le plus compact de sa catégorie
  • Pas de rappel des paramètres d’exposition dans le viseur (mais un système de valeur EV)

2 commentaires

  • Durand

    Quels sont la / les différences avec l’olympus RC ?

    • Romain

      Bonsoir,

      Parmi les principales différences entre l’Olympus 35 SP et l’Olympus 35 RC, on peut noter :
      – que le 35 RC est beaucoup plus compact, nettement plus petit
      – qu’il ouvre à f/2.8 max, contre f/1.7 pour le 35 SP
      – que le 35 SP possède une fonction spot (pour qu’elle soit fonctionnelle, il faut que la cellule le soit)
      – que le 35 SP est mieux fini, plus lourd, plus beau (mais c’est subjectif)

      Romain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.