film is undead Photo argentique, appareils vintage & sels d'argent
Appareil argentique Minolta Hi-Matic S

Test du Minolta Hi-Matic S



Le Minolta Hi-Matic S est un appareil de type point & shoot sorti produit à partir de 1978 et destiné au grand public. Cet appareil qui existe dans quelques variantes est équipé d’une optique Minolta Rokkor f/2.7 de 38 mm qui jouit toutefois d’une bonne réputation.

Design

D’apparence, le Minolta Hi-Matic S emprunte pour beaucoup à la gamme de télémétriques éponymes de Minolta, composée de boîtiers sortis durant les années 1960 et 1970.
Quelques différences notoires qui le différencient toutefois de cette série de télémétriques :

  • La manivelle de rembobinage est située sous l’appareil, et non sur le dessus, comme c’est le cas sur la majorité de ces appareils.
  • Les piles occupent une chambre située au dos de l’appareil, et non sous celui-ci.
  • Le boîtier est noir. Ce coloris existe également pour de nombreux modèles de télémétriques Hi-Matic mais est nettement moins répandu que la version gris métal.

Fonctionnement

L’appareil fonctionne avec deux piles LR 6 AA (1,5v) qui permettent de faire fonctionner son flash et son système d’exposition. Il ne déclenchera pas ans piles. Celles-ci sont plus encombrantes que les petites piles destinées aux télémétriques. Elle se logent dans un compartiment qui occupe la partie gauche du dos. La trappe d’accès à ce compartiment se situe sur le dessous de l’appareil. Il suffit simplement de pousser le bouton dans le sens indiqué par la flèche.

Pour charger le film, on presse vers le bas un bouton de déverrouillage situé sur le dos, qui permet d’ouvrir celui-ci. Il faut ensuite tirer vers le bas le levier de rembobinage situé sous l’appareil, avant de afin de charger sa pellicule.

La sensibilité du film se règle en faisant tourner un disque présent sur l’avant de l’objectif. Le photographe peut choisir une sensibilité allant de 25 à 400 iso.

Pour la mise au point, le photographe fait tourner une bague qui comprend quatre réglages symbolisés par des pictogrammes : tête, buste, groupe de trois personnes, montagne (paysage).
Il est toutefois possible de sélectionner des entre-deux. La bague de mise au point donne d’ailleurs des indications exprimées en mètres sur l’échelle des distances, avec des repères plus nombreux et fatalement plus précis que les simples pictogrammes. Les valeurs indiquées sont : 0,8 m, 1 m, 1, 20 m, 1, 50 m, 2 m, 3 m, 5 m, ∞.

Le viseur est pour le moins épuré puisqu’il ne vous donne aucune information sur les paramètres d’exposition retenus. Il affiche simplement, sur le côté gauche, un rappel de la distance sélectionnée, à l’aide d’une aiguille se déplaçant verticalement sur un alignement de quatre pictogrammes identiques à ceux situés sur la bague des distances.

Si, lorsque vous pressez le déclencheur à mi-course, un voyant rouge s’allume dans le viseur, c’est que les conditions de lumière sont insuffisantes. L’appareil déclenchera au 1/45 s de seconde ou moins. Vous devriez utiliser un trépied ou le flash intégré pour éviter de vous retrouver avec une image floue.

Le flash intégré ne se déclenche pas automatiquement. Il faut presser vers la gauche le bouton Flash qui se trouve sur la façade de l’appareil. Le flash sort alors du boîtier et est opérationnel après un court temps de chargement. Le voyant clignote dans le viseur, et une diode orange clignote également sur le dessus du boîtier pour vous indiquer qu’il est prêt. Pour désactiver le flash il suffit d’appuyer sur celui-ci pour le faire rentrer dans l’appareil. Le bouton Flash reprend alors sa position initiale.

S’il ne peut se targuer d’être une machine de guerre, le Minolta Hi-Matic S dispose tout de même de quelques autres fonctions notables :

  • Le retardateur. Il prend la forme, comme souvent sur les appareils de cette génération d’un levier situé près de l’objectif et que l’on pousse vers le bas. Le déclenchement est effectué après 10 s.
  • Les Minolta Hi Matic SD sont capables d’imprimer la date de prise de vue sur les images. Je vous laisse juge de l’intérêt.
  • L’appareil dispose d’un pas de vis qui permet de le monter sur trépied.

Verdict

En définitive le Minolta Hi-Matic S est un appareil sans grande prétention mais qui permet essentiellement de pratiquer la photo argentique avec une approche décontractée. L’utilisateur n’a qu’à qu’à se prononcer sur la distance au sujet pour établir la netteté, le boitier fait le reste.

L’avantage avec un pareil système c’est qu’il vous garantit une certaine rapidité. Si vous savez à quelle distance va se trouver votre sujet vous pouvez anticiper en préréglant la distance, ce qui vous permet de vous concentrer sur le cadrage avant de déclencher.

Avantages et inconvénients du Minolta Hi-Matic S

On aime

  • Appareil qui fonctionne avec deux piles standard LR 6 AA (1,5v)
  • Viseur clair avec un rappel efficace de la distance sélectionnée

On aime moins

  • Aucun rappel des paramètres d’exposition
  • Ne fonctionne pas sans pile
  • Nécessite une cellule fonctionnant correctement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*